Jeunes et travail dans un contexte de mondialisation

En mai 2003, lors de la rencontre des aumoniers internationaux – anciens et actuel – de la CIJOC, le manque de visibilité de la CIJOC sur le plan international a été constaté. De là est née l’idée de lancer une grande étude internationale sur les jeunes travailleurs.

Dans le même temps, pendant le 5ème conseil internationale de 2000, le Secrétariat International avait reçu le mandat de faire une recherche sur “Les jeunes face aux changements dans le monde du travail”. Cette recherche avait été suspendu après quelques tetatives ed lancement et face à l’ampleur du travail.

La proposition d’une étude internationale répondait parfaitement à l’exigence des Mouvements Nationaux d’appronfondir ce sujet. Elle s’est trouvé comme un mode de relancer la recherche et d’y répondre avec des outils et des échéances adéquats.

Pendant le 6ème Conseil International en 2004, le projet d’enquête a été proposé à tous les Mouvements Nationaux qui l’ont accueilli favorablement, en donnant le mandat au Secrétariat International de mettre en place ce projet d’étude internationale en tenant compte des remarques des Mouvements Nationaux pendant le Conseil International.

Mode d’emploi pour les enquêteurs

Cette étude internationale est une occasion de rejoindre de nouveaux jeunes ou pour renforcer les liens avec ceux que nous connaissons de façon plus superficielle. C’est une occasion de découvrir ce que vit l’autre dans son travail, pas seulement les conditions de travail ou le salaire mais aussi le sens plus profond de l’expérience du travail pour les jeunes.